Le patrimoine Saint Marinois

L’église

Nous n’avons pas de documentation sur la constrution initiale de l’église, mais elle présente une fondation romane. L’abside centrale est la prtie la plus ancienne de l’édifice, elle date du XIIIème siècle.
Elle nous offre un magnifique chevet polygonal, orné de trois fenêtres au décor roman de dents d’engrenages, de colonettes et de chapiteaux végétaux. Une fenêtre asymétrique permettait de voir Canet et devait ainsi servir de tour de guet. La nef, après s’être effondrée au XVIIIème siècle, a été entièrement reconstruite au XIXème siècle, elle s’ouvre sur six chapelles ornées de retables et de statues.
La chapelle à droite du choeur, présente un linteau de marbre blanc. Il est sculpté d’une rosace et devait représenter le tétramorphe : c’est-à-dire, la représentation symbolique des évangélistes. Sont visibles aujourd’hui, le lion de Marc et l’homme de Mathieu.
Ce linteau préroman daterait du Xème siècle et poviendrait d’une église primitive. Dans la chapelle suivante, se trouve un retable du XVIIIème siècle dédié à St-Roch, St-Gaudérque et St-Sébastien.
Cette iconographie est traditionnelle en Roussillon, St-Gaudérique assurait la protection des récoltes tandis que St-Roch et St-Sébastien protégeaient les hommes des épidémies.
Enfin la dernière chapelle à droite, présente un retable néo-gothique du XIXème siècle.
A gauche du choeur, la première chapelle abrite le retable démonté du maître autel. Celui-ci fut remonté au XXème siècle.
La statue de la vierge, les têtes d’anges et les séraphins dateraient du XVIIème siècle et seraient l’oeuvre du sculpteur Ugo Perret.
La chapelle suivante présente les statues de St-Louis, St-Jean-Baptiste et de St-Marthe.
L’Eglise de Sainte Marie située au coeur du village est aujourd’hui un des plus beaux monuments de la commune.

Quelques mots pour mieux comprendre

TRAITE DES PYRENEES : traité signé en 1659 entre la Rance et l’Espagne mettant fin à des années de guerre. La frontière entre les deux royaumes fut alors déplacée des Corbières aux Pyrénées, faisant ainsi du Roussillon et de la Cerdagne une nouvelle province française.

LIVRE TERRIER OU CAPBREU : livre datant du Moyen-Age regroupant toutes les possessions terriennes d’un village, les propriétaires des terres, les impôts prélevés sur les récoltes et donnant ainsi de nombreuses informations sur la vie des villages.

DISETTE : manque de nourriture, pénurie de vivre, famine

ABSIDE : extrémité de la nef centrale d’une église, de plan en demi-cercle et entièrement voûtée.

NEF : allée principale de l’église.

RETABLE : oeuvre d’art peinte ou sculptée se situant à l’origine derrière la table d’autel (retro-tabula) et épousant la forme de l’abside ou des chapelles.

histoire-05
histoire-07
histoire-06
histoire-08

Avant / Après la restauration